Catégories
archives

Oh, mais qui voilà ?

Oh, mais qui voilà ?

Dès 3 ans.

« Promenons-nous dans les bois, pendant que le… » Tiens, mais qui chante ainsi ? Un loup ? Un lutin ? Un ourson ? Une grenouille ? Mais non, c’est Bouclette, une jolie petite chouette. Aussitôt en la voyant, comme par enchantement, des histoires viennent nous grattouiller l’oreille, nous picorer les lèvres, nous chatouiller le cœur : il était une fois un petit garçon obéissant à souhait, de grands méchants loups au cœur tendre, une petite fille curieuse à point…

Catégories
archives

Le journal d’Elsa Knatschke

Le journal d'Elsa Knatschke

Hélène Lamoine dans un solo de théâtre d'objet, création pour l’Écomusée d'Alsace, festival « Songes & Lumières », août 2016, d'après un texte de Hansi.

Catégories
archives

Adamantine et la Poupée KK

Adamantine et la Poupée KK

Ce conte initiatique révèlera l’univers burlesque et merveilleux de Straparola et l’histoire d’une étrange poupée, qui par ses offres un peu décalées changea la vie de jeunes orphelines désemparées.

Entre rire, drame, verve et rêverie, les comédiennes raconteront le désir et l’intuition de ces deux sœurs confrontées au monde, ses ruses et ses leurres, naïves et généreuses, libres et chanceuses.

Avec l’association du conte, du théâtre, et du mime, l’histoire prend forme et les personnages prennent corps.

Ces supports permettent aux spectateurs, quelque soit leur âge, d’entrer et de projeter leur imaginaire dans l’univers de l’histoire qui est représentée.

Catégories
archives

Le Bel Indifférent

Le Bel Indifférent

1938, 2 heures du matin, un hôtel, une femme prête à tout pour être aimée….

Galerie Christian Siret, Jardins du Palais Royal, Paris

Avignon, Maison du off

« Je suis fenêtre, je suis porte et je suis nuit. Les gens heureux meurent d’ennui, et que le diable les emporte ! » Jean Cocteau

Catégories
archives

Le défunt

Le défunt

René de Obaldia dans les bars et cafés-théâtres parisiens …

Catégories
archives

La jeune fille sans main

La jeune fille sans main

Inspiré du conte initiatique des frères Grimm, et des écrits de Clarissa Pinkola Estes, ce spectacle conté et dansé raconte l’histoire et l’évolution d’une jeune fille vers la réalisation de soi au delà de la peur et de la cruauté.

La jeune fille sans main raconte l’errance qui se transforme en liberté, la dépendance en amour, la solitude en ressource, la culpabilité en plaisir. Ce conte m’émeut, m’anime et me fascine par les thèmes qu’il aborde et qui me sont chers : féminin sacré, liberté d’être, mondes invisibles, résistance à l’oppression ; et que je vais donner à entendre, à voir et à sentir…

La musique, réalisée par Runny Noise soutient les sentiments d’inquiétante étrangeté de de curieuse familiarité que nous inspirent ce conte.

Dans un esprit à la fois ludique et poétique, je cherche à répondre à cette question : peut-on rendre tangible l’invisible ?

Une version pour le jeune public à partir de 8 ans sera également disponible.