Le Bel Indifférent


La perte, de l’être aimé, d’un avant meilleur et du contrôle de soi : c’est ce qui anime ce personnage, isolé dans sa chambre d’hôtel. Confrontée à ses démons intérieurs, elle éprouve le besoin de s’exprimer pour se libérer. Elle nous fait partager son désir d’échapper au quotidien, par le rêve, la folie ou le mensonge. Un portrait de femme sous la plume lucide et rendre de <em>Jean Cocteau</em>. Ce spectacle a été joué en 2004 à la « Gare au Théâtre » à Vitry-sur-Seine, et au « Koçona Théatre » à Paris, puis en 2005 à la « Galerie Christian Siret » du Palais Royal. Ensuite Le Bel Indifférent a été sélectionné par la « Maison du Off » pour le festival d’Avignon.



D'autres galeries de photos